Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 02 août 2014

Quand Dimoné famille

Alunissons

podcast

Tonton Didier

podcast

Petite Face
08 Petite face.mp3


60 avril

podcast




Et ailleurs ? Copiez les liens :)
https://www.youtube.com/watch?v=PGahVGuM5jU

https://www.youtube.com/watch?v=DrHCUAQXQCM#t=25

https://www.youtube.com/watch?v=DZx63dCC_EQ

http://" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=947z3aF3g-g

12:11 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

vendredi, 01 août 2014

Volubile (d'un trait)

(repasse du 26 février 2006)





podcast
Et bé oui, je parle
je parle, je raconte
je disjoncte
je conte et mémorise
et immortalise
et redéfinis
rajoute et redis
et je m'impatiente
des histoires me hantent
alors, j'sonorise
la vie comme des frises
qui défrisent
les démences
qui s'avancent
pleines d'aisance
sans que rien
rien vraiment n'soit dit
rien n'est abouti
boutis de misère
les mohairs
les mots èrent
et puis lire
ce délire


17:55 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Inattendu




Sur le clavier de l’internet

Je zappais d’une question à l’autre

Sur Youtube sur les blogs

Je recherchais en touche

Azerty

t où t là

(Et caetera)

L'abstraction.



Sans vraiment l’attendre

Un peu comme l’abeille

Butine chaque fleur

J’amassais

Mémoire inconsciente

Le "substantifique moi"

Dans l’inconnu



Je t’aime virtuelle

A jamais





Les touches faisant mouche

Collées en bouche animale

Image subliminale

Chrysalide de papillon nouveau

Poétiques mots

Moment d’absolue

extase

Et retour chariot

J’imaginais ton chant

De terrienne sirène

en Subtile fiction



Je t’aime virtuelle

A jamais



De l’inattendu

J’ai compris l’exemple

Je t'ai lue en pensée

Vers toi le songe semblant

Dépassé

Je renaisssais de mes sens

Partagés

exceptés tes silences connectés



Je t’aime virtuel

A jamais

10:01 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Route

J'avais pourtant regardé

À droite et à gauche

J'n'avais rien vu passer

Rien qui cloche

Et j'avais avancé

D’un bon pas

J'avais le feu en moi



Sur l’asphalte bandée

De travaux en bataille

Je me déséquilibrais

Un peu bas un peu haut

Rejoignant, comme en braille

Le trottoir droit devant

J’avais le feu pour moi



De ma métaphore

Urbaine

Tu te moques



Et mon discernement

Quant à ma juste épreuve

Du vert passé au rouge

Je boitillais devant

Le trafic, imprudent.

Tu pensais rien ne bouge

Toujours, le feu pour moi



En ma folle entreprise

Que vouloir t’accomplir

Tu évitais la joute

Rien ne sert d’aboutir

M’aveuglant un peu plus

N’ayant plus aucune prise

A ton code de la route




De ma métaphore

Urbaine

Tu te moques



J'ai aimé simplement

Mon amour fabulé

Nous amener tous deux

En passage protégé

09:51 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Sidonie



Tu avances en dent de scie, Sidonie,


sinuosité maline,

Sidonie,

fatiguée

tu parcoures tes émotions


Tu habilles ton dans de si

Sidonie

Et tu sussures à l’oubli
Sidonie,

Tu vacilles
en perdition

Et voilà que même si,
Si do nie

condamnée à 2 exils

Sidonie

tu valides le messie, Sidonie,

incisive décision.

Tu sillones en dent de scie,
Sidonie

Tenter de faire ou défaire
Sidonie

tu ne veux plus d'illusions.


Puis si tacite, tu cires
Sidonie,
les souliers de ces messires,
Sidonie
ce n'est pas de la fiction

Tu regagnes le lacis, Sidonie
la figure dans la fissure,
Sidonie
et tu sautes du sillon.


Tu avances en dent de scie,
Sidonie,

sinuosité maline,
Sidonie,

tu es lasse d’émotions.

09:12 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Lise


Tu t’alcool Lise
Lise Lise

A 7 h vin
tu bois

Tu t'alcool Lise
Lise Lise
Tu ne sais pas pourquoi


Tu t’alcool Lise
Lise Lise

A 8 h vin
tu bois
du rosé, du syrha
Tu ne sais pas pourquoi

Conjoncture actuelle
Tu consensus commun
Tu voudrais l’avenir
constellé de planètes

Tu planes, Lise Lise
Tu ne sais pas pourquoi
Tu t’alcool Lise
Lise
A 9 h vin tu bois

Et continues encore
En descendant en bas.

Levée tôt aux aurores
Et bien tu plais aux nazes
Pléonasme et encore
Tu ne sais pas pourquoi

tu te tues, Lise Lise
Tu t'es tue, sans fracas
tu te tues, Lise Lise
Tu te tues quand tu bois



Tu t’alcool Lise Lise
Allez hooooo
Lâche ça

08:41 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Tu m’as parlé




Tu m’as parlé avec tes yeux sans que personne ne l’entende

Tu m’as parlé avec tes yeux

J’me suis senti

J'me suis senti


Senti ?

Senti !

Senti !


presque heureux


Tu m’as parlé avec tes yeux sans que personne ne l’entende

Tu m’as parlé avec tes yeux

Tes yeux tes yeux comme une offrande

L’honneur d’avoir et d’être
l'dessein d'avoir
la crainte d'être

un enjeu



08:29 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

jeudi, 31 juillet 2014

Contrastes

IMG_2204.jpg


IMG_2211.jpg


IMG_2213.jpg


IMG_2252.jpg


IMG_2254.jpg


IMG_2258.jpg


IMG_2261.jpg


IMG_2267.jpg


IMG_2274.jpg


IMG_2271.jpg

16:06 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

C'est qui ?



J’suis le velléitaire de tes songes ?
De tes mensonges ?
D’orchidées bleuets
Que tu voudrais
En moeurs et nuées
De pollen irisé
Saupoudrer
L’histoire de ton monde


La nuit tu ronges
L’éphémère rêve éveillé
Matériel liquidé
tu jettes l’éponge
C’est pour ça

Tu me plais

Tu me plais tu me plais


C’est qui lui
dit
c’est qui c’est qui ?

Oh ! mon ange
En rimes vraies
En rimes tu
Tu en silence
Silence saoul
Sous des pensées
Qui pourraient t'effrayer

La lune fuit
S’assombrit le ciel
La lune luit
Lui ?
Ce n’est pas pareil

Il te questionne
Ombres portées
Il t’interroge
Ame gardée
Tes orchidées
Evaporées

J’suis le velléitaire de tes songes
De tes mensonges

Ce n’est pas moi...

Qui te plaît ?



15:50 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Filles

IMG_2279.jpg

15:49 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

Rêves

Un rien de peur tu l’auras eue
Laura
Un rien de pleurs tu aurais pu
La première fois
Mais tu aimas,
Emma

Oh de mes heures
Mes leurres râleurs
Elsa
A tes départs francs et courtois
Ella
je n’ai plus peur de ces
émois.

Tourne 7 fois la bouche
Dans mon baiser
Tourne 7 fois ta bouche

Je serais un mousquetaire, voltaire
assis sur ses chimères, ma Claire
Plaisirs du monde à inventer démiurge
thaumaturge à éclore
Aurore

Tourne 7 fois la bouche
Dans mon baiser
Tourne 7 fois ta bouche

Je ne peux dire je ne sais pas Léna
Je ne sais pas s’il faut que tu saches
Tout ça.

Tourne 7 fois la bouche
Dans mon baiser
Tourne 7 fois ta bouche

(…)

1.jpg

2.jpg

15:24 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

mardi, 15 juillet 2014

Céleste


Ma guitare se singularise
en vibrations éthérées

Singulier,
je durcis
Le rythme
aux cordes pincées

T’as pas
T’as pas (t’as pas t’as pas)

T’apparais
Ma singulière

Au corps d’été

Mon extrême
Extrêmement touché
Je caresse
Et presse
Non pressé
ta table d’harmonie
ma guitaromanie
vissée

Hissée hissée

Hissée haut
capot d’astres

Ma comète

Et toi
Et toi
Etoilée









07:36 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

KIT

On s’est battus
Débattus
Dévêtus
En hâte

On s’est dit
On s’est redit
Dichotomie
Ami-ami

On a fait
On a défait
Recommencé
Disparate

On a chanté
On a dansé
Bu tous les vins
A colorier

On était beaux
Scénar Rio
Main sur l’clavier…


J’ai le kit
De la rupture
J’ai le kit

J’veux pas t’quitter !



iphonetoshop





07:24 Écrit par Gene dans iphonetoshop@eclectric, TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

lundi, 14 juillet 2014

Sens



Il faut qu’il y ait un sens
Je tourne en rond
I faut qu’il y ait du sens
Aux sensations

Formation personnelle
Je sais faire
Feeling cercle
paysager

Je gère

Je sors au premier degré
Du rond que tu me fais tourner
360, c’est trop donner
là je sors au premier degré
j’ai pas l’humour à décoder
la façon dont
tu’m fais marcher

J’entends j’ouïe je vois
J’voudrais que ce soit toi
candide splendeur
Oui mais là
Je pleure
Y’a pas d’6ème étage
C'est un censeur

Il faut qu’il y ait un sens
Je tourne en rond
Il faut qu’il y ait du sens
Aux sensations

Formation affutée
Aux rythmes sensoriels
Je sais te débusquer
Du musc, et à l’oreille
Je sais te reconnaître
Mon baromètre
Et au toucher


Il faut qu’il y ait un sens
Aux reculons
Il faut qu’il y ait du sens

Belle illusion




11:08 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

vendredi, 11 juillet 2014

Dimoné aux Francofolies de la Rochelle !!!

En attendant, c'est ici :


http://youtu.be/c4ZYEMdH-0o

23:56 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

dimanche, 06 juillet 2014

Dimoné : Album "Bien hommé mal femmé" à paraître en octobre ! Photo Marc Gaillet

10527791_10152937998983906_7735050147644310513_n-1.jpg


http://www.dimonelesite.com/

07:23 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

samedi, 05 juillet 2014

Calin

2008119459.jpg

22:34 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

Triangles de suspension

IMG_1974.jpg

22:32 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

jeudi, 03 juillet 2014

San A




La sauge effluve ses senteurs
Autour de moi
Le hamac
Me pose
Un San A
Je lis babioles et délicates
ellipses élues du Dard

Lavande butinée
aux ronds ronds des abeilles
A rondir en bzz bzz
m'hypnotisent au sommeil

L’ombre des feuillus
Me dit toi me dit tu
l’air se réinstalle
et s’est tu

Mais putain
qu’elles la ferment
Les cigales
Là je narcoleptique
Au soleil


21:08 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

jeudi, 19 juin 2014

Ch'veux

Ma mère m'a dit pourquoi tu t'es coupé les ch'veux
Je lui ai répondu parce que c'est vachement mieux
ma mére m'a demandé c'que'vraiment je voulais
Je lui ai répondu Mam jveux une belle tête rasée

Oh yé !

Depuis les années 70 où je n'étais pas né
de plus en plus les cheveux ont voulu repousser
et moi c'que je préfère c'est de me mettre en train
et de me les sécher en un bon coup de main

Mes parents sont partis en villégiature
j'profite en fait de la conjoncture
A la tondeuse vibreuse j'invite les bons copains
Et autour d'quelques'bières ma foi on se marre bien

(zzzzzzziiiiiiiiiii)

Oh yé !

Mon ptit cousin dépasse lmètre 4. 20
Aux dernières élections, lé pas allé voté
Il sait pas quoi faire d'sa carte d'électeur
Il fabrique des filtres et les donne à tout coeur

Oh yé !

Oh yé !
J'essaie d'avoir des beaux habits de marques
Avec ma tête nette et mes belles rouflaquettes
Demain j'aurais dla barbe et aussi un collier
Mais sur mon cou double menton ça fait

Oh, yé !

Petit, ma mère mes ch'veux voulait les faire pousser
Et au bol pas de bol me les découpait
Le coiffeur avait dit c'est qui qui a fait ce massacre
Mon doux mon beau ma vie ça c'est plutôt un sacre

Oh yé !

Là je passe mon bac et en maths je me suis planté
Dommage quié pas d'oral j'aurais pu frimer
De millimètres carrés de courte pilosité
Ca rafaîchit toutes les notions de (la) densité

Oh yé !

Oh yé !

Mais mon bac je l'ai eu
et ça les fait marrer
les potes qu'on vu le pire
dans nost'soirée branchée
Oh ! Yééééééééé !

(Merci Antoine)

20:45 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

mercredi, 18 juin 2014

Chanson d'été


Je te veux une chanson d’été
De la nuit qu’on s’est rencontrés
Je te veux une chanson d’été
1. 2 . 3 . 4 .
Pour bien danser

Tu étais seule sous les tropiques
De ton imagination (hic)
Et tu dançais floor à souhait
Toute dénudée sous le gilet

A manches’ courtes

Tu étais beeeeellle
Tu étais fraîche
Tu le seras
Toujours pour moi

Je te veux une chanson d’été
De la nuit qu’on s’est rencontrés
Je te veux une chanson d’été
2 . 2. 3 . 4 .
Pour bien danser

Sur les galets polis jurés
Juré craché, je t’ai aimée
Sur les roches Côte Vermeille
l'soleil fléchit ta bleue dentelle

Et la pluie
aussi

Elles était beeeeellle
Elle était fraîche (euu)
Elle (e-) sera
Toujours pour moi

Je te veux une chanson d’été
De la nuit qu’on s’est rencontrés
Je te veux une chanson d’été
2 . 3 . 3. 4 .
Pour bien danser


J'l'déalise, sous la chaleur plombée
sans souffle essoufflé, inspiré
l'odeur, la nuit, le bel été
mais l'bel été
Ca dure jamais

20:35 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

L'avieunir s'imagine

calme.jpg



A retrouver les vieux fichiers
sur les ordis non embarqués
par les cambriol'malfaisants
on passe
du noir au blanc

Photo008.jpg




libre.jpg
Etc.

20:30 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

jeudi, 12 juin 2014

J'te jure

La p'tite histoire du jour
au détour du week-end
des intrus malappris
se sont (grr) introduits
dans notr' home sweet-home
dévastant l'intérieur
emportant mélomanes
instruments musicaux
et sûr'ment en cabale
clé d'voiture et papiers (?) et...
nos ordinateurs...

Pas les PC, pour sûr !
Les Mac, bien sûr !!!

Bref sont pas très malins
il y'avait un traceur
on a donc leur bouille
ou celle du receleur
une belle adresse ip
un pointage gps
mais nos bons policiers
ne sont pas tous formés
et ça fait plus d'qu'4 jours
qu'ils traitent le dossier

les copains s'y sont mis
filer un coup de main
experts z' informatique
sont allés au turbin
Z'ont aidé nos pôvr' flics
à y voir un peu clair
parc'que toutes ces données
sont pour eux, un mystère...

On espère cependant
recouvrer nos fichiers...
Ca bosse à tout venant
on va y arriver.
(...)
Le bracelet dans la fouille ?
(ach'té à La Foirfouille)
on l'a pas retrouvé !!!


18/06
Ben si !!!
Au moins le bracelet,
caché dans les paniers
je l'ai ^^

18:39 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

lundi, 02 juin 2014

Ouïe dire

iphonetoshop@eclectrix




Il y'a des murs
y'a des serrures
Tout beaux, tout simples
mais vérouillés

Il y'a des murs
y'a des serrures
dans ton horizon printanier

de pierres de mer
ou de rivières
et/ou de briques achalandées

y'a des ferrures
sur le haut mur
qu't'as voulu te préfabriquer

au crépuscule
de tes moments
qui pourraient être de liberté
ta conjonction
c'est le ciment
mais le sable est en abondance
A'Lors sur 'le mur
même en sculpture
T'es arrêté par tes idées
Invite-les
sur la cloison
toise le rai
de l'abstraction

J'laime je me donne
j'résurectionne
Je me défonce d'instants présents
sur la nature
pas d'sépulture
je la contemple
goulûment

Contemplation
de l'abandon
je plie sous les chardons ardents
je m'impatiente
j'ai des frissons
j'veux qu'ton murmure murent les cons

Mur démoli
mur composé
serrure à double tour fermée
sur l'exception
finalité
d'une ouverture réconciliée


18:37 Écrit par Gene dans iphonetoshop@eclectric, TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Trop cool au carré

instagramtoshop@eclectrix

07:19 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

dimanche, 25 mai 2014

PQ

Y'a ceux qui les jettent,

diphonetoshop@eclectrix




ou pas.

09:40 Écrit par Gene dans iphonetoshop@eclectric | Lien permanent | Commentaires (0) |

samedi, 24 mai 2014

Allo allô ? T'es où ?

IMG_0495.jpg

07:56 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

Ô my god - A double rainbow

2254692308-1.jpg

06:58 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

dimanche, 18 mai 2014

Bip

IMG_6753.jpg

18:23 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |

Pont (s) Pont

De Girone

IMG_9844.jpg


IMG_9841.jpg

18:10 Écrit par Gene | Lien permanent | Commentaires (0) |