Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 03 août 2014

MODUS VIVENDI




En l’occurrence
Tu es mon hapax,
Nitescence
Par ton absence,
Fou, je mourrais caligineux
Notre oxymore
C’est du sérieux
J’obombre,
l’ombre
claire de tes yeux

Déréliction quand tu es prise

Mes pas m’auront drossé
Je corrode, primesautier
Les syntaxes désaxées
Celles malmenées que j’ai apprises.
Surprise
C’est l’aventure
Je me rangerai des voitures
Dès demain potron-minet

Mémo rare
Tu es tous mes mots difficiles
Mes mots, mes maux, trop douloureux
Etre deux, toi, ce n’est pas facile :
Je veux y croire
Ce s’ra radieux

Faut pas charrier
On va zaller où je suis né
que tu voyes où j'ai mis les pieds
quand avant de te rencontrer

Faut pas chambrer
Faut qu'tu soyes où je mets les doigts
T'as vu là j'ai Googueulisé
A la fin de t’intéresser
Au coucher

Délectation quand je te prends

J’obombre,
l’ombre
claire de tes yeux




09:50 Écrit par Gene dans TEXTE | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.